Ouvrir le site

L’exil

Auteur : Guillaume Ledoux
Compositeur : Johan Ledoux

PAROLES

Souviens toi de ce vent qui tous les soirs
Tout gamins nous portait dans l'espoir
Ce petit souffle d'air est encore là
Pour nous dire "Mon ami, ne dors pas"

Et tu danses comme toujours entre mes bras
Je suis là, mais le coeur n'y est pas
Je sais on pourrait fermer les yeux
Mais la nuit nous entraîne dans son jeu

Même sur le tard, sur le fil
Je voudrais partir en exil
Vers un autre soir, une autre ville
Je voudrais m'enfuir de cette île

Et ce vent si fragile grandit déjà,
Un orage à présent vient vers toi
Je sais on pourrait fermer les yeux
Mais la vie brille encore de ses feux

Même sur le tard, sur le fil
Je voudrais partir en exil
Vers un autre soir, une autre ville
Je voudrais m'enfuir de cette île

Même sur le tard, sur le fil
Je voudrais partir en exil
Vers un autre soir, une autre ville
Je voudrais m'enfuir de cette île